choreme-Bresil

La géographie du Brésil bénéficie d'un regain d'intérêt lié au fait que ce pays soit qualifié d'émergent (mot magique ! qui fera bientôt l'objet d'un billet de blog). Nous sommes nombreux à nous être arrêtés à des représentations schématisées du pays, souvent semblables à celle-ci (tirée du blog de N. Arnaud).

 

Théry atlas chorématique

Ceux qui ont déjà lu plus de 10 lignes sur le pays en question devinent les éléments de la légende du "chorème" présenté ci-dessus : forêt amazonienne, front pionnier, espace urbanisé : le centre avec ses 3 villes les plus importantes ; Nordeste dense et pauvre ; intérieur de l'agricutlure d'exportation. Voilà pour le très classique. Alors quoi de neuf depuis l'époque des chorèmes et des cartes-modèle ?


        MANUELS GENERAUX

L'Atlas chorématique du Brésil, écrit par THERY, Hervé, 1984, était l'aboutissement d'une certaine géographie (qu'on appellait alors "nouvelle"). Les chiffres sont un peu passés mais l'essentiel reste valable. Le Brésil était alors plus que les autres un territoire très observé, puisqu'il démontrait, d'une certaine manière, l'exactitude de ce que disaient les géographes : ports-synapses, mégapoles, économies d'échelle, maitrise du territoire par de grands aménagements...

 

B, pays émergéNotre spécialiste du Brésil l'est encore 30 ans plus tard, comme le démontre ce Brésil, pays émergé, Colin, coll "Perspectives Géopolitiques", 2014. Il nous semble inutile de rajouter à cette lectures les innombrables éditions du Brésil dans la collection "U" par le même auteur. Il y dit grosso modo la même chose, puisque la problématique de l'émergence est vite épuisée lorsqu'on entre dans la réalité concrète -donc dans la complexité- du territoire. Et H. THERY, qui aura passé la moitié de sa vie au Brésil nous fait bien comprendre cette réalité. Un authentique "passeur de culture" pour reprendre une expression en vogue. Et ce qui fait la marque de ce genre de personnage, ce sont les faits caractéristiques qu'il réussit à mettre en valeur dans son ouvrage. Quelques morceaux choisis : par exemple sur ce lieu commun "le Brésil, pays des inégalités" : au Brésil en effet, les 10% les plus pauvres n'ont que 0,81% du RNB (seuls la Colombie, la Centrafrique et le Honduras font pire !) il y a à Sao Paulo 800 hélicoptères privés. Et même si dans les statistiques brésiliennes, les "classes D et E", les plus pauvres, sont celles dont le revenu a le plus progressé en revenu avec +15%/an dans les années Lula, l'indice de Gini n'a baissé que de 1,5% !

Usina_São_Martinho,_Fábrica_de_Açucar_e_Etanol_-_PradópolisLe "mix énergétique astucieux" du Brésil est également bien présenté, avec notamment ce fameux "plan alcool" qui fait que 90% des immatriculations du pays sont faites pour rouler à l'éthanol (sur l'image tirée de l'article "énergie du Brésil" de Wikipedia, la sucrerie et la distillerie d'éthanol de Pradopolis, une petite ville de l'Etat de Sao Paulo)

Sans tout dévoiler du livre de Hervé THERY, on peut tout de même évoquer les chapitres de la seconde partie du livre consacrés à sa place en Amérique du Sud et dans le monde. Et l'image d'un pays émergent, donc promis à un avenir radieux est ici un peu écorné : il n'y a pas vraiment de montée en gamme dans les productions ; et les relations avec les pays voisins peuvent bloquer la belle dynamique assez facilement.

 

le-bresil-changement-de-cap-3303331280422_0

 

On retrouve une présentation plus synthétique du Brésil par H. THERY dans le numéro 8042 de la Documentation Photographique de 2005

 

 

 

 

 

 

 

DABENE

Toujours dans la série des synthèses, l'Atlas Autrement d'Olivier DABENE (auteur) et Fréderic LOUAULT (cartographe), 96p, 2017 (1ère édition en 2013).

 

 

 

 

 

Claval

 

 

CLAVAL, Paul, La fabrication du Brésil, une grande puissance en devenir, Mappemonde-Belin, 383p, 2004.

 

 

 

 

 

 

 

 

B géopolitique

 

 

GERVAISE, Yves, Géopolitique du Brésil, les chemins de la puissance, PUF, 2012, 256p.

 

 

 

Voilà pour les généralités sur le pays ! Mais tout cela manque un peu de réalité amazonienne ; ou de la réalité urbaine du Brésil, ou d'une approche culturelle.

     THEMES

Au-delà des généralités, donc, le Brésil présente de gros morceaux de connaissances, de gros morceaux de problèmes, qui sont autant de thèmes méritant chacun quelques approfondissements

 

Amazonie Droulers

 

 

Martine DROULERS a écrit chez Colin, collection U, un manuel sur l'Amazonie.

 

 

 

 

 

 

 

 

Yanomami Le Tourneau

 

François-Michel LE TOURNEAU, lui, a écrit la géographie d'un peuple amérindien chez Belin, 480p, 2010. On ne reprochera pas à ce géographe d'être trop théorique ! il pratique l'immersion et a même eu la "chance" de passer ses vacances d'été 2015, avec quelques légionnaires, à rechercher les bornes perdues de la frontière franco-brésilienne, à pieds en pleine forêt, pendant 40 jours et sur 320km ! Pour faire une brève critique de cette thèse, nous regrettons que cette thèse de "géographie" est en fait un bon récit historique d'un territoire (traitant de l'histoire très récente, certes). Au mieux, c'est une géohistoire.

 

 

 

L'Amazonie brésilienne

... les 2 auteurs pré-cités ont co-dirigé un autre livre, lui aussi aux éditions Belin, 2011. Mais l'ouvrage est assez technique, en ce sens qu'il n'est qu'un long compte-rendu d'activité du laboratoire de recherche DURAMAZ. Le tout donne, vers la fin de l'ouvrage, un magma de résultats assez illisibles pour le commun des mortels. C'est là tout le problème quand on multiplie les critères (ici il y en a 17) pour appréhender un phénomène. C'est aussi, comme nous le relevons dans un autre billet de blog, le signe que le développement durable est une notion trop polysémique.  

 

 

Esp géogr

 

Il y a, sur les fronts pionniers du Mato Grosso, cet article de L'Espace Géographique de 2008, lisible en ligne ici

 

 

 

 

L'Amazonie fait donc l'objet d'un flot d'études géographiques. Mais on aurait envie d'en savoir plus sur d'autres thèmes importants : l'urbanisation du Brésil, des villes qui sont des sujets en elles-mêmes comme Sao Paulo ou Rio ; les régions frontalières ; les littoraux brésiliens... mais c'est ici le royaume des articles de revues spécialisées, voire d'articles de presse. Sur le fameux Nordeste, on peut penser à la thèse de Bernard BRET qui y est consacrée, mais apparemment celle-ci n'a jamais été publiée. Dommage !

Pour en savoir un peu plus sur Sao Paulo par exemple, la plus grande ville du pays, on ne trouvera pas d'autre synthèse que celle de l'article de l'Encyclopédia Universalis, écrit par Martine DROULERS (disponible, si nous avons bien compris, en ligne mais moyennant finances ici)

 

curitibaaVous souvenez-vous de Curitiba, le modèle du développement durable étudié en classe et qui faisait l'objet de maints dossiers dans les manuels d'histoire-géographie de 5ème ? Au-delà de l'effet de mode, la réalité quelques années après cet engoument fait l'objet d'un article du monde assez bien documenté, consultable ici. Il en va de même pour le "modèle" de Porto Alegre.

 

La dette

 

La dette, roman de la paysannerie brésilienne, LEMOINE, Maurice, 2001, est un roman. Mais c'est un excellent moyen de comprendre comment l'endettement fixe et reproduit la hiérarchie sociale dans les campagnes. Edition L'Atalante, 384p.

 

 

 

 

B idées reçues

 

Paul CLAVAL a l'occasion, à travers son petit livre collection "idées recues", éditions Le Cavalier Bleu, 128p, 2009, de donner une approche culturelle à la connaissance du pays. Certes, seule la seconde partie des "idées reçues" est consacrée à l'aspect culturel : mais c'est l'aspect le plus intéressant et particulier à ce livre. Le reste de l'ouvrage il faut bien l'avouer ressemble beaucoup à des aspects déjà vus dans les autres manuels cités plus haut. Le livre a été réédité et augmenté en 2014.

 

 

 

Le lecteur l'aura compris, mis à part l'Amazonie, les thèmes liés au Brésil sont à picorer çà et là, faute de bonnes synthèses sur le sujet. Nous renvoyons encore une fois à notre "méthode de survie" écrite au sujet de la non-bibliographie de Madagascar, puisque les sources d'information géographiques sont les mêmes : Business France pour ses fiches thématiques, des ouvrages plus politiques comme l'essai d'Angelina PERALVA Violence et démocratie, le paradoxe du Brésil, Balland, 2001, 190p, et les ouvrages à plus petite échelle (sur l'Amérique latine).

On n'oubliera pas non-plus les émissions radio, nombreuses sur le pays. On s'enthousiasme que France Culture ait mis en ligne un système de recherche par tag, et çà donne çà.

Il y a aussi le fil d'actualité sélectif du journal Le Monde, qui met à jour la connaissance du pays http://www.lemonde.fr/bresil/ Certes d'autres titres de presse le font aussi, mais le résultat est moins probant.

Enfin, des images et des films nouriront (Porto-) allègrement le désir de mieux connaitre le pays. A travers le Système d'Information Géographique Google Earth, l'album photo mondial Panoramio, et aussi à travers 2 films :

ande-annonce : Troupe d'élite VOST

player" width="480" height="270">

Même si Bibliographie Critique de Géographie n'est pas fan de films de guerre, on a aussi été touchés par ce film de José Padilha (2007), une fenètre ouverte sur les tensions sociales à Rio.

Central do Brasil

... et par celui-ci, un peu moins récent, un autre film bien ancré dans la réalité sociale du pays.